Se garder au chaud pour rester en santé

Bon vendredi tous,

Ce matin je revenais d’un déjeuner à 9h00 et au coin de la rue j’ai vu un homme habillé en veston- cravate, pas de par-dessus ni de foulard, (avec la tête rentrée dans le cou, tout le monde voit l’image). Et en ce matin du 23 mars 2012, comparé aux dernières journées avec 23 degrés, ce matin il fait plus froid environ 4 degrés avec un petit vent frisquet, même moi je portais un petit manteau ou je sentais le vent au travers.  J’ai repensé à un article que j’avais lu quelques jours avant, sur l’effet du stress du froid de l’hiver et l’augmentation du risque de nuire à ma santé. J’ai donc recherché l’article mais je ne l’ai pas retrouvé (à Internet) mais j’en ai trouvé d’autres qui confirmaient la première.

Voici ce que j’ai trouvé.

Effectivement la contraction qui se produit demande beaucoup d’énergie à notre organisme, diminue la circulation sanguine, lymphatique et énergétique, donc moins bonne oxygénation, moins de nutriments qui circulent et qui nourrissent aussi nos muscles et nos systèmes.

Ce qui occasionne une diminution de notre système immunitaire et comme nous sommes aussi plus fatigués et stressés, on gère moins bien les virus qui se véhiculent d’une personne à l’autre, les tensions musculaires au niveau du cou, des épaules, lombaires surtout, risque de refaire surface.

La solution est de se garder bien au chaud, même si on a hâte d’enlever des couches de vêtements, de renforcir son système immunitaire, de boire beaucoup d’eau, et évidemment en recevant des massages qui ont cet effet, d’activer la circulation et de renforcir le système immunitaire.

Là-dessus je vous souhaite une magnifique fin de semaine

Et si vous avez des commentaires, des questions ou pour prendre rendez-vous, n’hésitez pas à me contacter.

******
Cette information est tirée de différents sites internet dont Vincent Liévin dont voici le texte.

Froid :un massage pour avoir chaud !
Par Vincent Liévin dans Santé , le 3 février 2012

Que faire contre ce froid? L’organisme consacre beaucoup d’énergie à lutter contre le froid. Les vaisseaux sanguins se contractent pour se défendre. L’alternance constriction dilatation augmente la vulnérabilité aux germes.

Chauffer vos reins ! En médecine chinoise, on dit que l’énergie est stockée dans les reins. Tous les matins, un petit massage de la zone rénale aide à les tonifier. Le soir, une bouillotte au creux des reins réchauffera votre corps entier.

Vos reins et votre dos ! Gardez le dos au chaud ! Massez-le ! Le méridien Du et le méridien de la vessie Taiyang du pied  passent par le dos.  En médecine chinoise, si le dos n’est pas bien protégé du froid, le pathogène du vent et du froid endommage l’énergie Yang du corps et provoque des maladies ou une rechute d’anciennes maladies. C’est surtout le cas pour les personnes souffrent de bronchite chronique, de bronchite, d’asthme, de rhinite allergique, de maladies rhumatismes, d’ulcères gastriques et duodénaux, de maladies cardiovasculaires, de maladies des vaisseaux sanguins du cerveau, et d’hypertension. Le réchauffement du dos est donc particulièrement important.

Enfin, protégez votre tête.  Le froid provoque une contraction des vaisseaux sanguins, une tension musculaire, des maux de tête, des migraines, des rhumes, des troubles digestifs, des insomnies etc. Il est donc très important de garder la tête au chaud pendant l’hiver.

Et pour ceux qui ont les pieds froids? Protégez les bien avec des bas ou des pantoufles… Cela va vous réchauffer et vous détendre. Anti-froid, anti-stress !

*******

Votre santé est importante pour nous.

Vous avez des douleurs musculaires, articulaires, de la fatigue, de l’insomnie, trouble digestif, vous êtes stressé, Mosaik-Santé (Mosaik-Massothérapie), peut vous aider.

Sarah Leblanc
Massothérapeute agréée FQM
Prenez le temps du temps.
418-929-3042//mosaiksante@gmail.com

Le stress au travail-Lorsque le stress affecte la santé (partie3)

Les années dans lesquelles nous vivons nous placent dans des situations  où nos rythmes et nos compétences sont constamment sollicités et notre organisme a de plus en plus de mal à réagir aux diverses pressions qui assiègent aussi bien notre mental que notre physique. Ce qui fait qu’il a de la difficulté à gérer et prend les moyens pour nous faire comprendre qu’il est temps de s’occuper de soi.

De façon générale, il est recommandé aux personnes qui vivent du stress,  afin d’éviter, et même lorsque ça se produit, que le stress n’affecte la santé, de privilégier une hygiène de vie saine car prendre soin de son corps aide à se libérer l’esprit.

Faire une activité physique, et avoir une bonne alimentation et surtout de prendre le temps.
Vous pouvez par exemple vous rendre à pied au travail, apprendre des techniques de relaxation, recevoir des massages en prévention qui active la circulation sanguine et permet un temps de pause qui sert de soupape pour évacuer le stress.
Il est aussi important de penser positif, de relativiser.

Or, trop de stimuli émotionnels, cérébraux ou corporels peuvent tout de même finir par provoquer des troubles de santé.

Ça peut prendre différentes formes, comme des troubles digestifs (inflammatoire, constipation, reflux gastrique, ralentissement digestif), des douleurs musculaires ou articulaires, de la fatigue, de l’insomnie, …

Lorsque cela se produit, oui le plus facile et c’est maintenant devenue un réflexe, c’est de prendre des médicaments. Parfois cela va suffire, temporairement mais la plupart du temps, ça ne fait qu’endormir le trouble et il revient inévitablement, plus fort ou ailleurs.

Je dis souvent que le corps c’est comme un enfant, moins on l’écoute plus il crie et fait pour attirer l’attention. Donc pourquoi ne pas lui donner l’écouter et lui donner l’attention qu’il demande.

Quoi faire alors.

Le massage est un outil qui vous aidera à diminuer vos troubles tout en vous permettant de prendre soin de vous, de prendre le temps de pause du stress que votre corps vous demande. Il y a différentes approches en massage certaines plus dans la détente et d’autres plus au niveau thérapeutique. Éventuellement je vous en reparlerai.

Pour l’instant je vais vous parler des approches que j’utilise et qui ont déjà aidé beaucoup de personnes à diminuer et même éliminer certains problèmes physiques.

Le Shiatsu est une approche (comme l’acupuncture) qui utilise les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), elle est très efficace pour de la fatigue, de l’épuisement professionnel, de l’insomnie, des troubles digestifs, et aussi pour des douleurs musculaires et articulaires.

Le Suédois est une approche plus musculaire et est plus efficace pour les douleurs musculaires et articulaires, et par référence il vous aidera aussi à mieux dormir et aidera aussi à votre digestion.

J’utilise aussi la Fasciathérapie, le fascia c’est l’enveloppe des muscles et de chaque organe.

Soyons gentil avec nous-même et occupons-nous de nous avant d’être dans l’inconfort, faisons de la prévention.

Je vous souhaite d’être en santé très longtemps.
Vous pouvez trouver plus d’informations sur la façon dont je peux vous aider avec les thérapies manuelles sur mon site internet http://www.massagemosaik.ca.

Sarah Leblanc massothérapeute agréée FQM

Le stress au travail- Comment déstresser au travail (partie 2)

Comment déstresser au travail…

  • Apprendre à s’organiser
    Organiser ses taches quotidiennes sous forme de liste et les hiérarchiser par ordre d’importance permettra de gérer son temps et de ne pas se sentir débordé(e).
  • Prendre une pause
    Savoir s’octroyer quelques minutes de répit au travail limitera le stress, tout comme le fait de pas déjeuner sur place qui aidera à déconnecter de l’ambiance de travail et à décompresser. Marcher et aller remplir un verre d’eau, s’étirer un peu, …
  • Avoir confiance en soi
    Beaucoup de salariés affirment manquer de reconnaissance dans le milieu professionnel. Cependant, cela ne veut pas dire que leur travail n’est pas apprécié. Apprendre à avoir confiance en ses capacités permettra de vaincre une partie du stress.

…et à la maison  ?

  • Établir une limite entre vie professionnelle et personnelle
    Les nouvelles technologies en sont la preuve : nous sommes joignables partout et à tout moment. Il est important de savoir fixer une barrière entre travail et vie personnelle afin de ne pas se laisser envahir.
  • Se détendre
    Il existe différentes manières de se relaxer. Alors que certains préféreront pratiquer une activité physique intense, d’autres choisiront de se détendre en méditant, en écoutant de la musique ou en ayant recours aux médecines alternatives comme la massothérapie.
  • La massothérapie  thérapeutique.
    La massothérapie en prévention va vous servir de soupape pour aider le mental à arrêter de tourner, et à aider le corps à faire descendre l’hormone de stress (le cortisol). Et ainsi éviter que l’effet néfaste du stress ne commence à vous créer de problèmes de santé. Comme insomnie, douleur musculaire et articulaire, inflammatoire, trouble digestif, fatigue, épuisement, …

L’avis de notre spécialiste
Nous devons considérer le stress professionnel comme une maladie infectieuse. Quand l’un des parents est atteint, c’est toute la famille qui risque d’être contaminée. Comment y remédier ? Défendre à tout prix l’espace et le temps consacré à sa vie de famille contre ces incursions du monde du travail.
Christophe Bagot

Partie 3, quoi faire quand le stress affecte la santé physique, mentale.  (mardi prochain)

Le stress au travail

Le stress fait partie intégrante de notre société. Le but n’est pas de l’éliminer, ce qui serait impossible, mais bien de mieux le gérer et de trouver des façons pour qu’il nous affecte le moins possible.

La massothérapie est un de ces outils, l’utiliser aussi en prévention comme soupape avant que l’effet du stress n’ait fait son œuvre d’affecter votre santé physique, mentale et émotive. Comme occasionner des troubles ou désordres digestifs (constipation, inflammatoire tel colon irritable, reflux gastrique, ballonnement, …), douleurs musculaires et articulaires, trouble du sommeil (insomnie) , impatience,…et je pourrais continuer, la liste peut être longue des effets néfastes du stress.

Intégrez le soin en massothérapie dans votre routine de vie et vous verrez rapidement une différence sur votre capacité à mieux gérer le stress.

***********
Voici un article qui vous intéressera certainement. Partie 1 de 3

Le point sur le stress au travail

Le stress au travail constitue aujourd’hui une réelle préoccupation. Dans une société qui connaît un taux de chômage important et où la performance est devenue reine, beaucoup font passer le travail avant la santé.

Les chiffres sont révélateurs. Selon une étude menée au Canada en 2010, 27% des travailleurs (soit 3,7 millions) affirment que leur quotidien est très stressant et 46% (soit 6,3 millions) déclarent être au moins un peu stressés.

Trois quarts des salariés canadiens seraient donc victimes d’un stress plus ou moins important au quotidien. Autre fait révélateur : 62% d’entre eux affirment que leur travail est la source de ce stress.

La situation est la même en France où une étude menée par l’ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) sur un échantillon de 1000 cadres a montré que 89% ont le sentiment de devoir travailler trop vite et 58% ont l’impression que leur efforts ne sont pas reconnus par leur hiérarchie.

Le stress au travail semble en outre se répercuter au niveau personnel. Ainsi, 63% de ces cadres déclarent avoir subi des troubles du sommeil dans les 12 mois précédents l’enquête, 25% ont eu des problèmes conjugaux et 7%, des pensées suicidaires.

L’avis de notre spécialiste
Les causes du stress sont multiples : une société devenue de plus en plus individualiste, la réussite de chacun étant considérée comme l’objectif ultime. Certains parents programment très tôt leurs enfants afin qu’ils excellent à l’école et dans leurs loisirs, alors qu’eux-mêmes se battent pour leur propre carrière dans un contexte de crise sans fin.
Les nouvelles technologies n’aident pas : elles permettent d’être toujours relié(e) aux collègues, que ce soit le soir chez soi, en fin de semaine, ou même en vacances à l’autre bout du monde. En plus de ces progrès techniques, nos économies se stabilisent dans un état de crise permanente où la peur de perdre son emploi est généralisée.
Christophe Bagot

Quand les nerfs lâchent…
Dans son ouvrage L’empire du Stress, Christophe Bagot, docteur spécialisé en psychiatrie, distingue deux types de stress : le « bon » et le « mauvais ».

Le bon stress est celui qui permet de réaliser de meilleures performances, tandis que le mauvais stress est sclérosant : il « paralyse » littéralement et peut avoir des conséquences négatives sur la santé.

Le stress se déroule en 3 phases :

1 – Phase d’alarme
Il s’agit d’une réaction spontanée au stress par la libération d’adrénaline. S’en suit une réponse de l’organisme : palpitations, augmentation de la pression sanguine, etc.

2 – Phase de résistance
L’organisme doit s’adapter à la situation stressante. Bénéfique, elle permet d’optimiser la productivité en mobilisant l’énergie dont le corps dispose. Une fois la situation stressante dépassée, l’organisme peut opérer un « retour à la normale ».

3 – Phase d’épuisement
Quand la pression liée au stress est maintenue, des problèmes de santé d’ordre physique ou psychologique peuvent survenir. L’organisme s’affaiblit et devient plus sensible aux maladies cardiovasculaires, à l’obésité, au cancer, aux dépendances (tabac, alcool), aux insomnies. Lorsqu’il s’installe de manière durable, il peut donner lieu à de l’anxiété généralisée (stress chronique), de la dépression, voire des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Si le stress est provoqué par l’environnement professionnel, on parle alors de burn out (= épuisement professionnel).

Qui est concerné(e) ?
Les femmes sont les plus concernées par le stress au travail, car elles doivent, la plupart du temps, assurer sur tous les fronts en tenant à la fois le rôle de mère, celui de femme et celui de salariée.

Une étude de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) réalisée en mars 2009 révèle que 37% des femmes sont victimes d’un mal-être lié au travail, contre 24% pour les hommes. Il est toutefois important de noter que 94% des suicides imputés au travail touchent des hommes.

Les stéréotypes liés à l’identité sexuelle sont monnaie courante dans le milieu du travail. Alors que la femme se doit d’être sensible et plus investie dans sa réussite personnelle que sociale, on attend de l’homme qu’il soit ferme et ambitieux. Certains hommes et certaines femmes peuvent se sentir enfermé(e)s dans ces rôles « prédéfinis ».

Le stress au travail dépend également de l’activité exercée : certains métiers sont jugés plus anxiogènes que d’autres. C’est le cas par exemples des professions suivantes : policiers, militaires, enseignants, psychologues… Les cadres dirigeants semblent également concernés.

En plus de ces facteurs, des particularités individuelles entrent en jeu. Les personnalités accordant une trop grande importance au travail, étant qualifiées de perfectionnistes et/ou rigides sont davantage exposées au risque de stress au travail. En outre, certains contextes de vie, comme des difficultés personnelles (deuil, séparation, etc.) contribuent à élever le niveau de stress, y compris dans la sphère professionnelle.

L’avis de notre spécialiste
Alors que les femmes consultent plutôt à cause des conséquences psychologiques du stress, les hommes sont eux souvent victimes de ses conséquences physiques, avec par exemple des problèmes cardio-vasculaires. Le rôle que doivent jouer les hommes dans nos sociétés leur interdit de se plaindre et leur demande de contenir leurs émotions, voire de cacher leur malaise psychologique. Cela ne veut pas dire qu’ils ne souffrent pas mais qu’ils l’expriment de façon différente. Ils peuvent présenter des attaques de panique ou des crises d’angoisse qu’ils dissimulent à leur entourage. Il y a quelques années, lors d’une sécheresse en Australie, un fermier se suicidait tous les 4 jours car il ne pouvait plus nourrir sa famille …
Christophe Bagot

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Sarah Leblanc votre massothérapeute agréée

  • Calendrier

    • mars 2012
      L M M J V S D
      « Fév   Avr »
       1234
      567891011
      12131415161718
      19202122232425
      262728293031  
  • Recherche