S’alimenter au printemps

Bonjour,

Comment c’est passé votre petit exercice. Vous a-t-il fait du bien. Voici le lien de l’article en lien avec cet exercice. Quoi faire au printemps pour sa santé.

Il y a avec la médecine traditionnel chinoise (MTC) une alimentation spécifique chaque saison.

printemps

Comme à cette saison, le printemps, c’est la chaleur qui est à l’intérieur du corps qui désire sortir, au printemps, il est encouragé de consommer des aliments de saveur piquante et de nature fraîche ou tiède, pour aider à une meilleure circulation et diminuer les risques de congestion et d’inflammation

Ces aliments vont aider à désobstruer l’énergie, la chaleur, qui s’est entassée à l’intérieur du corps pendant l’hiver, et lui permettre de circuler jusqu’à la surface de la peau et ainsi nous protéger du vent très présent à cette période.

Quelques aliments piquants et tièdes :

  • bulbe de fenouil,
  • poivron,
  • coriandre,
  • oignon,
  • ciboulette,
  • poireau,
  • aneth;

Quelques aliments piquants frais :

  • navet blanc (rabiole), navet jaune (rutabaga),
  • céleri-rave,
  • menthe douce,
  • fleur d’oranger;

Il n’est pas conseillé de nourrir la chaleur en évitant ou en réduisant la consommation des aliments suivants :

  • la friture, les charcuteries, les fromages fermentés;
  • les mets épicés, sucrés, et le chocolat;
  • l’alcool;
  • certaines épices : moutarde, cannelle, clou de girofle, cari, gingembre, ail, piment fort, poivre;
  • poulet (si consommé plus de deux fois par semaine), agneau, plat mijoté;
  • menthe poivrée;

Il est plus recommandé de favoriser la production de liquides organiques afin d’éliminer la sécheresse avec certains aliments :

  • Artichaut, asperge, betterave, carotte, champignon, chou, citrouille, concombre, courge d’hiver, cresson, épinard, patate douce, tomate;
  • haricot mungo, haricot noir, haricot rouge, soja, soja noir, pois, tofu;
  • Abricot, ananas, banane, citron, datte, fraise, kaki, lime, mandarine, mangue,melon, mûre, orange, pastèque, pêche, poire, pamplemousse, pomme, prune, raisin;
  • Amande, noix, noix de coco (lait), pignon, sésame blanc et noir, tournesol;
  • lait de brebis, lait de chèvre;
  • Canard, porc, oie, calmar, crabe, huître, moule, palourde, pétoncle, pieuvre, requin, sardine ;
  • Miel, aloès;
  • Herbes : Bourrache, Guimauve, Orme rouge, Réglisse ;

Tirée d’un article de Lise Lacroix, acupunctrice.

Saviez-vous que le Shiatsu est le même principe que l’acupuncture, mais sans les aiguilles. Je vous encourage à venir le découvrir.

Déjà avec ces aliments vous avez un bon départ, il est aussi conseillé de voir pour le foie, qui est l’organe qui est relié au printemps. L’aider avec un nettoyage bien ciblé en fonction de la personne est idéal en cette saison.

N’hésitez pas à me questionner

**Ces articles sont des informations générales, si vous avez un besoin plus spécifique, il me fera plaisir de vous aider en privée. n’hésitez pas à prendre rendez-vous.
**Ces articles ne sont en rien des diagnostiques, ça se veut des informations d’ordre général, vous êtes seul responsable de vous assurer si vous pouvez consommer aliments ou faire les exercices parlés dans les articles.
**Le printemps est la saison idéal pour faire un nettoyage pour aider votre système à miux fonctionner, mais je ne vous recommande pas de le faire seul. Si vous avez beosin d’aide ou de conseil, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi à mes bureaux ou par skype.

En santé- pour la vie

*****

Je vous souhaite une belle découverte gustative.
Sarah (votre coach santé)
Massothérapeute agréée et naturothérapeute
Propriétaire de Mosaik-Santé (Massothérapie et naturopathie en clinique et en entreprise)
Conseillère santé,
Usana et Nature Sunshine
418-929-3042 // http://www.mosaiksante.ca
Blogue : https://mosaikmassotherapie.wordpress.com/
facebook : mosaik-sante
linkedIn : sarahleblanc
Vitalité :
http://mosaikvitalite.mynsp.com/
http://www.mosaikvitalite.usana.com/

 

 

Pourquoi j’ai plus de malaise ces temps-ci

Nous savons tous que l’alimentation a un impact sur notre santé, physique, mentale et émotive. Mais saviez-vous que la saison dans laquelle nous nous trouvons a aussi un impact sur nous et nous influence sur la façon dont on va réagir à la saison suivante.
C’est un cycle naturel : L’hiver nous amène au printemps qui lui nous amène à l’été qui nous dirige vers l’automne et retour à l’hiver.

toute saison

Vous est-il arrivé dernièrement d’avoir un de ces symptômes :

  • sensation de chaleur dans la tête, céphalée, migraine;
  • congestion nasale, sinusite, douleurs aux oreilles, bourdonnements d’oreilles, vertiges;
  • douleurs à la gorge, excès de salive;
  • sensation de grande fatigue
  • ressentir un manque de force,
  • des engourdissements,
  • de l’apathie,
  • le sommeil peut être perturbé par des cauchemars ou des rêves abondants,
  • les yeux sont secs et la vision est trouble
  • amplification de sensation inflammatoire

Si vous avez répondu oui à un de ces énoncés voici l’explication et un début de comment améliorer votre santé et éviter d’augmenter les symptômes qui vous affligent.

  • En utilisant l’alimentation et activité adaptée à chacune des saisons dans laquelle nous nous trouvons.
  • Tout est question d’équilibre, en connaissant ce qui nous fait du bien et ce qui nous nuit individuellement et de connaître quelques principes de base de la médecine chinoise.

En occident les aliments sont évalués en fonction des nutriments, minéraux et vitamines qu’ils nous apportent.
Avec la Médecine Traditionnelle Chinoise, principe que j’utilise dans mon travail, elle évalue les aliments en fonction de
leur nature énergétique (réchauffante, neutre ou rafraîchissante)  et selon les saveurs (acide, amer, piquant, doux, salé) qu’ils occasionnent dans notre corps.
Ainsi un aliment comme le gingembre est considéré comme un aliment réchauffant pour notre système, il peut nous aider quand on a une grippe, mais il faut aussi faire attention si on a un tempérament chaud, inflammatoire.

Actuellement nous sommes dans le passage de l’hiver au printemps qui lui nous permettra d’entrer dans l’été. Ma saison préférée.

Le principe est de faire de la prévention, de traiter la maladie avant qu’elle ne prenne forme, c’est un concept caractéristique de la médecine chinoise et anciennement de notre médecine occidentale selon Hippocrate, actuellement la naturopathie.

La diététique chinoise est utilisée afin d’adapter le régime alimentaire à chacune des saisons et en fonction du tempérament de la personne.

Chaque saison possède ses caractéristiques propres.

Le printemps c’est l’éveil, la chaleur sort, la sève monte, cette saison a une énergie montante, de mouvement et de souplesse. Elle est énergique, parfois très, un peu comme un ado, qui a besoin d’expansion qui a besoin de vivre sa vie, mais il a aussi besoin d’un cadre.
L’élément du printemps est celui du bois et chaque élément a ces organes qui lui sont reliés, qui sont le foie et la vésicule biliaire. Leur énergie est à son meilleur durant sa saison. Cette saison est aussi régie par le vent et le mouvement.

Je vous reviens bientôt pour la suite.

 

**Ces articles sont des informations générales, si vous avez un besoin plus spécifique, il me fera plaisir de vous aider en privée. n’hésitez pas à prendre rendez-vous.

**Ces articles ne sont en rien des diagnostiques, ça se veut des informations d’ordre général, vous êtes seul responsable de vous assurer si vous pouvez consommer aliments ou faire les exercices parlés dans les articles.

**Le printemps est la saison idéal pour faire un nettoyage pour aider votre système à miux fonctionner, mais je ne vous recommande pas de le faire seul. Si vous avez beosin d’aide ou de conseil, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi à mes bureaux ou par skype.

En santé- pour la vie

Sarah (votre coach santé)
Massothérapeute agréée et naturothérapeute
Propriétaire de Mosaik-Santé (Massothérapie et naturopathie en clinique et en entreprise)
Conseillère santé,
Usana et Nature Sunshine
418-929-3042 // www.mosaiksante.ca
Blogue : https://mosaikmassotherapie.wordpress.com/
facebook : mosaik-sante
linkedIn : sarahleblanc
Vitalité :
http://mosaikvitalite.mynsp.com/
http://www.mosaikvitalite.usana.com/

 

 

Douleurs arthritiques, massothérapie et naturopathie

De plus en plus de gens se retrouvent avec de la douleur arthritique.

On estime que plus de 4.6 millions de Canadiens de 15 ans ou plus en souffrent sous différentes forment. Ça représente 1 personne  sur 6 au pays. C’est beaucoup.

Mais qu’est-ce que c’est.

 Les douleurs arthritiques se présentent sous différents noms.

  • Athrite infectieuse, arthrite juvénile, arthrite psoriasique, arthrite réactionnelle, arthrose, fibromyalgie, goutte, polyarthrite rhumatoïde, polymyosite et dermatomyosite, sclérodermie, spondylarthrite ankylosante et autres douleurs articulaires ou musculaires qui n’ont simplement pas de noms.

Et tous ont un dénominateur commun, l’inflammation.
Et la majorité de ces gens vivent du stress. Et c’est maintenant reconnu le stress créer beaucoup de dommage, dont l’inflammation.

La douleur affecte majoritairement les articulations.  Que ce soit les genoux, les hanches, la colonne vertébrale, les doigts, ou d’autres articulations.
Elle se caractérise pas de la douleur, de la raideur, de la rougeur, et de l’enflure et parfois peut aller jusqu’à de la déformation.
Ce trouble est considéré médicalement comme étant chronique. 

C’est un trouble qui nuit considérablement à la vie des gens qui en sont atteints et à leur entourage

Plusieurs approches peuvent être utilisés pour traiter ces les troubles  inflammatoires causant l’arthrite. 

Le massage avec le suédois et la fasciathérapie sont excellents pour aider à diminuer la douleur.
En travaillant avec le corps, on peut arriver à de très beau résultat. En fonction de l’objectif, on peut travailler à réduire les adhérences, réduire la tension musculaire, augmenter l’amplitude articulaire, toujours en impliquant la personne, par exemple en lui suggérant des exercices adaptés, respiration ou étirement ou autres selon le besoin.

Les effets que j’ai remarqués avec mes clients sont sur la diminution de la douleur, l’enflure, une meilleure mobilité de l’articulation, une meilleure conscientisation de soi, une meilleure relation avec soi-même.

En travaillant avec la fasciathérapie, le shiatsu et le suédois, ça me permet de pouvoir travailler même en période de crise, sur le reste du corps, pour aider à calmer le système. 

Beaucoup ont peur de se faire toucher, c’est pour cette raison qu’il faut bien choisir son massothérapeute et d’avoir une bonne communication avec.
Mais tous pouvez recevoir, on adapte le traitement à votre besoin. 

En naturopathie, on travaille à trouver la cause de cette inflammation et à diminuer l’inflammation.  

L’alimentation, le stress et l’intoxication forment un triangle très nocif pour la santé, ils créer énormément de toxine, d’acidité des débalancements hormonaux et autres dommages dont l’inflammation. 

  • On regarde l’alimentation de la personne afin de mieux l’adapter à sa situation. La majorité mange bien, mais mal adaptée à leur condition.
    En identifiant leur type glandulaire, ça aide grandement à retrouver de l’énergie.
  • On identifie les sources du stress et on aide à trouver une solution pour en diminuer les effets.
  • On peut également vérifier si la personne se retrouve avec un débalancement de champignon, de parasite ou autre intoxication dans le système afin de le traiter.

C’est du cas par cas, mais on peut certainement diminuer considérablement et même arrêter les douleurs causées par cette inflammation.

J’ai personnellement fait face à des troubles inflammatoires, dont la colite ulcéreuse et des douleurs articulaires en raison du triangle alimentation, stress et intoxication. Il est possible de s’en sortir.  

En espérant que ces quelques pistes puisse vous aider à diminuer ces douleurs dues à l’inflammation.

Ce sera un plaisir de vous aider si vous le désirez.
Sarah (votre coach santé)
Massothérapeute agréée et naturothérapeute.
418-929-3042 // www.massagemosaik.ca

Propriétaire de Mosaik-Santé
Conseillère santé : Usana, NSP
Blog : https://mosaikmassotherapie.wordpress.com/

facebook : mosaik-sante
linkedIn : sarahleblanc
Vitalité : http://www.mosaikvitalite.usana.com/  
http://mosaikvitalite.mynsp.com/ 

 

Pourquoi vos douleurs augmentent c’est temps-ci ?

Nous savons tous que l’alimentation a un impact sur notre santé, physique, mental et émotive. Mais comment peut-on continuer à manger ce que l’on aime, ne pas augmener nos problèmes de santé et améliorer notre santé. Tout est question d’équilibre et de connaitre un peu les principes de la médecine chinoise.

En occident les aliments sont évalués en fonction des nutriments, minéraux et vitamines qu’ils nous apportent.
Avec la Médecine Traditionnelle Chinoise, principe que j’utilise dans mon travail, elle évalue les aliments en fonction de la nature énergétique, (réchauffante, neutre ou rafraichissante)  et selon les saveurs (acide, amer, piquant, doux, salé) qu’ils occasionnent dans notre corps.
En tenant compte de ces informations nous pouvons selon notre condition et la saison où nous sommes, éviter d’augmenter certains de nos symptômes et même les diminuer.

Je vous propose un petit survol d’une alimentation énergétique adapté au changement de saison. Du passage de l’hiver au printemps.

Traiter la maladie avant qu’elle ne prenne forme, est un concept caractéristique de la médecine chinoise. La diététique chinoise est utilisée afin d’adapter le régime alimentaire à chacune des saisons.
Chaque saison possède ses caractéristiques et ses exigences. Le printemps c’est l’éveil, la chaleur sort, la sève monte, cette saison a une énergie montante, de mouvement et de souplesse. Elle est énergique, parfoit très, un peu comme un ado, qui a besoin d’expension qui a besoin de vivre sa vie, il a besoin d’un cadre. L’élément du printemps est le bois et ses organes sont le foie et la vésicule biliaire.

Ainsi, pendant l’hiver, le corps accumule de la chaleur afin de se protéger du froid par le port des vêtements et par l’ingestion des aliments à caractère tonifiant. En conséquence, à chaque printemps, un peu comme la sève des érables qui remonte pour sortir, cette chaleur accumulée dans notre corps, profitant de son mouvement énergétique naturel vers le haut, peut occasionner certains symptômes :

  • sensation de chaleur dans la tête, céphalée, migraine;
  • congestion nasale, sinusite, douleurs aux oreilles, bourdonnements d’oreille, vertiges;
  • douleurs à la gorge, excès de salive;
  • sensation de grande fatigue
  • ressentir un manque de force,
  • des engourdissements,
  • de l’apathie,
  • le sommeil peut être perturbé par des cauchemars ou des rêves abondants,
  • les yeux sont secs et la vision est trouble
  • emplification de sensation inflammatoire

On doit donc favoriser le dégagement de cette chaleur afin de maintenir l’équilibre au cours de cette montée énergétique propre au printemps, sinon c’est le risque de congestion, d’inflammation de douleur. De plus, les grands froids peuvent provoquer de la sécheresse dans les différents tissus, dont les muqueuses des voies respiratoires. Ce qui peut occasionner de l’inflammation, des fièvres prolongées ou encore de la toux persistante. Ces mêmes symptômes peuvent être emplifiés par la prise d’antibiotiques ou d’anti-douleur aux propriétés anti-inflammatoires, augmentant l’état de sécheresse.

Voici quelques conseils :

  1.  Regarder les espaces libres entre les arbres de la forêt idéalement, sinon au dessus ou entre les immeubles. Avoir un regard qui porte au loin aide à désobstruer graduellement, à prendre de l’expansion et à circuler librement.
  2. Selon la diététique chinoise, au printemps il est encouragé de consommer des aliments de saveur piquante et de nature fraîche ou tiède. Qui va aider à désobstruer l’énergie  (chaleur) qui s’est entassée à l’intérieur du corps pendant l’hiver, et lui permettre de circuler jusqu’à la surface de la peau et nous protéger du vent très présent à cette période.
    Aliments piquants tièdes : bulbe de fenouil, poivron, coriandre, oignon, ciboulette, poireau, aneth;
    Aliments piquants frais : navet blanc (rabiole), navet jaune (rutabaga), céleri-rave, menthe douce, fleur d’oranger;
  3. Ne pas nourrir la chaleur en évitant ou en réduisant la consommation des aliments suivants:
  • friture, charcuterie, fromage fermenté;
  • les mets épicés, sucrés, le chocolat;
  • l’alcool;
  • moutarde, cannelle, clou de girofle, cari, gingembre, ail, piment fort, poivre;
  • poulet (si consommé plus de deux fois par semaine), agneau, plat mijoté;
  • menthe poivrée;

4. Favoriser la production de liquides organiques afin d’éliminer la sécheresse : en voici quelques uns

  • Artichaut, asperge, betterave, carotte, champignon, chou, citrouille, concombre, courge d’hiver, cresson, épinard, patate douce, tomate;
  • haricot mungo, haricot noir, haricot rouge, soja, soja noir, pois, tofu;
  • Abricot, ananas, banane, citron, datte, fraise, kaki, lime, mandarine, mangue,melon, mûre, orange, pastèque, pêche, poire, pamplemousse, pomme, prune, raisin;
  • Amande, noix, noix de coco (lait), pignon, sésame blanc et noir, tournesol;
  • Beurre, lait de brebis, lait de chèvre, fromage, yogourt;
  • Canard, porc, oie, calmar, crabe, huître, moule, palourde, pétoncle, pieuvre, requin, sardine ;
  • Miel, aloès;
  • Bourrache, Guimauve, Orme rouge, Réglisse ;

Tirée d’un article de Lise Lacroix, acupuncteure.
Saviez-vous que le Shiatsu, est le même principe que l’acupuncture mais sans les aiguilles. Je vous encourage à venir le découvrir.

Déjà avec ces aliments vous avez un bon départ, il est aussi conseillé de voir pour le foie, qui est l’organe qui est relié au printemps. Il a lui aussi des aliments spécifiques pour l’aider selon qu’il est en excès, congestionné ou en faiblesse.

N’hésitez pas à me questionner

Je vous souhaite une belle découverte gustative.

Sarah votre massothérapeute agréée et coach santé et naturothérapeute

  • Calendrier

    • juillet 2017
      L M M J V S D
      « Juin    
       12
      3456789
      10111213141516
      17181920212223
      24252627282930
      31  
  • Recherche