S’alimenter au printemps

Bonjour,

Comment c’est passé votre petit exercice. Vous a-t-il fait du bien. Voici le lien de l’article en lien avec cet exercice. Quoi faire au printemps pour sa santé.

Il y a avec la médecine traditionnel chinoise (MTC) une alimentation spécifique chaque saison.

printemps

Comme à cette saison, le printemps, c’est la chaleur qui est à l’intérieur du corps qui désire sortir, au printemps, il est encouragé de consommer des aliments de saveur piquante et de nature fraîche ou tiède, pour aider à une meilleure circulation et diminuer les risques de congestion et d’inflammation

Ces aliments vont aider à désobstruer l’énergie, la chaleur, qui s’est entassée à l’intérieur du corps pendant l’hiver, et lui permettre de circuler jusqu’à la surface de la peau et ainsi nous protéger du vent très présent à cette période.

Quelques aliments piquants et tièdes :

  • bulbe de fenouil,
  • poivron,
  • coriandre,
  • oignon,
  • ciboulette,
  • poireau,
  • aneth;

Quelques aliments piquants frais :

  • navet blanc (rabiole), navet jaune (rutabaga),
  • céleri-rave,
  • menthe douce,
  • fleur d’oranger;

Il n’est pas conseillé de nourrir la chaleur en évitant ou en réduisant la consommation des aliments suivants :

  • la friture, les charcuteries, les fromages fermentés;
  • les mets épicés, sucrés, et le chocolat;
  • l’alcool;
  • certaines épices : moutarde, cannelle, clou de girofle, cari, gingembre, ail, piment fort, poivre;
  • poulet (si consommé plus de deux fois par semaine), agneau, plat mijoté;
  • menthe poivrée;

Il est plus recommandé de favoriser la production de liquides organiques afin d’éliminer la sécheresse avec certains aliments :

  • Artichaut, asperge, betterave, carotte, champignon, chou, citrouille, concombre, courge d’hiver, cresson, épinard, patate douce, tomate;
  • haricot mungo, haricot noir, haricot rouge, soja, soja noir, pois, tofu;
  • Abricot, ananas, banane, citron, datte, fraise, kaki, lime, mandarine, mangue,melon, mûre, orange, pastèque, pêche, poire, pamplemousse, pomme, prune, raisin;
  • Amande, noix, noix de coco (lait), pignon, sésame blanc et noir, tournesol;
  • lait de brebis, lait de chèvre;
  • Canard, porc, oie, calmar, crabe, huître, moule, palourde, pétoncle, pieuvre, requin, sardine ;
  • Miel, aloès;
  • Herbes : Bourrache, Guimauve, Orme rouge, Réglisse ;

Tirée d’un article de Lise Lacroix, acupunctrice.

Saviez-vous que le Shiatsu est le même principe que l’acupuncture, mais sans les aiguilles. Je vous encourage à venir le découvrir.

Déjà avec ces aliments vous avez un bon départ, il est aussi conseillé de voir pour le foie, qui est l’organe qui est relié au printemps. L’aider avec un nettoyage bien ciblé en fonction de la personne est idéal en cette saison.

N’hésitez pas à me questionner

**Ces articles sont des informations générales, si vous avez un besoin plus spécifique, il me fera plaisir de vous aider en privée. n’hésitez pas à prendre rendez-vous.
**Ces articles ne sont en rien des diagnostiques, ça se veut des informations d’ordre général, vous êtes seul responsable de vous assurer si vous pouvez consommer aliments ou faire les exercices parlés dans les articles.
**Le printemps est la saison idéal pour faire un nettoyage pour aider votre système à miux fonctionner, mais je ne vous recommande pas de le faire seul. Si vous avez beosin d’aide ou de conseil, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi à mes bureaux ou par skype.

En santé- pour la vie

*****

Je vous souhaite une belle découverte gustative.
Sarah (votre coach santé)
Massothérapeute agréée et naturothérapeute
Propriétaire de Mosaik-Santé (Massothérapie et naturopathie en clinique et en entreprise)
Conseillère santé,
Usana et Nature Sunshine
418-929-3042 // http://www.mosaiksante.ca
Blogue : https://mosaikmassotherapie.wordpress.com/
facebook : mosaik-sante
linkedIn : sarahleblanc
Vitalité :
http://mosaikvitalite.mynsp.com/
http://www.mosaikvitalite.usana.com/

 

 

Fascia… toi qui me relie… comment fonctionnes-tu ?

De quelle façon fonctionne la fasciathérapie dans ma pratique.

Dans mon autre article, je vous parlais de ce qu’est la fasciathérapie, voici la suite, comment ça fonctionne.

Pour moi, c’est comme dans un vêtement, si je tire sur une extrémité du vêtement, en principe on devrait voir le mouvement s’étirer jusqu’à l’autre bout. S’il y a une maille ou une entrave sur une partie du vêtement, entre l’endroit où je tire et l’autre partie, mon mouvement va en être bloqué. Dans le corps, c’est la même chose.

En écoutant le mouvement des fascias, on peut ressentir les zones de restrictions, de blocages. Ce sont ces zones qui seront à regarder, même si la douleur est ailleurs, afin d’aider le corps à libérer les tensions pour redonner du mouvement aux fibres musculaires et à la structure.

Dans le traitement, ce que je cherche, ce sont les incohérences ou l’immobilité dans les tissus. Par un toucher précis, avec des gestes lents, par de petites pressions et des temps d’arrêt, on accompagne le rythme des fascias. C’est ainsi que le corps va « parler », donner de nombreuses informations sur son rythme, la densité des muscles et des os, la mobilité et la motilité des organes, des muscles et des os. Et ainsi nous dévoiler son histoire ses blessures passées et récentes.

De cette façon j’aide le corps à relâcher et détendre les fascias qui retrouveront tout naturellement leur place, leur rythme et leur énergie. Haaaaaa, enfin ça respire dans le corps. J’ai même un client qui m’a remercié de lui avoir découvert des poumons… et que ça voit avait changé après seulement un traitement.

Au sortir d’une séance de fasciathérapie (surtout au début), il se peut fort bien que vous soyez très fatigué ou au contraire plein d’énergie, parfois avoir une impression d’être « racker » tout en percevant un changement, une amélioration dans son corps.

Et ça ne s’arrête pas là, les effets se font ressentir encore longtemps après. Parce qu’en plus d’une grande détente, certaines personnes font, ce que j’appelle  » la baleine » … (ils partent en profondeur et ils remontent en conscience), un état merveilleux, c’est comme une nuit de sommeil profond, je retrouve aussi cet effet avec le shiatsu) et d’une meilleure connaissance de soi-même, cette méthode, qui s’adresse à tout le monde, remet aussi en harmonie le corps et l’esprit. On se sent plus calme, plus reposé, et des tensions en moins.

La fasciathérapie est une thérapie manuelle globale centrée sur le patient dont la visée est curative, relationnelle et éducative.

Comme je travaille aussi avec le suédois et le shiatsu, il n’est pas rare que je les utiliser aussi durant un traitement, ce qui, je trouve, le rend plus efficace.

Combien de traitement est-il nécessaire pour ressentir les bienfaits?
Dès le premier traitement, vous allez ressentir une différence, après ça, tout dépend de chaque personne et du problème et du confort recherché.
Maintenant que le mental s’est bien rempli de cette information, c’est au tour du corps de le vivre. Prenez rendez-vous.

La fasciathérapie, c’est à découvrir, c’est efficace et c’est très relaxant, ça, on aime ça.

Sarah votre coach santé,

 

Sarah Leblanc (Massothérapeute agréée FQM et naturothérapeute)
Propriétaire de Mosaïk – Santé
418-929-3042
Sillery, Québec
mosaiksante@gmail.com
Blogue : https://mosaikmassotherapie.wordpress.com/
Vitalité : http://www.mosaikvitalite.usana.com/ (faites votre test de santé optimale)
Site : www.mosaiksante.ca
Quelle est la place de votre santé dans votre vie. 
Intégrez votre santé dans votre Mosaique de vie.
Donnez-vous la santé 
et 
Offrez-la en cadeau

La lombalgie

Bon mardi pluvieux… ça a au moins le bénéfice de faire fondre cette neige plus vite…

La lombalgie, mal de dos, plus spécifiquement du bas de dos ce qui inclut aussi le sciatique, un mal qui affecte majorité des gens au moins 1 fois dans sa vie. Selon une étude* elle serait la plus importante cause mondiale d’invalidité.

En clinique j’ai remarqué 2 causes chez les gens qui viennent me voir avec des douleurs au bas du dos.

Outre le fait qu’ils viennent souvent à bout de douleur au lieu de venir dès le début, (un truc si après 2 ou 3 jours de douleur, ça ne passe pas… il y a peu de chances que ça passe sans aide extérieure, et je ne parle pas des anti-douleurs ou anti-inflammatoires, mais d’un traitement musculaire, donc venez me voir plus tôt), ce qui diminuerait le stress.

Je disais donc, que ce soit chez des gens actifs moyennement, des sportifs, des travailleurs physiques ou plus intellectuels, j’ai remarqué 4 causes qui sont présents souvent plus d’une en même temps.

Causes :

1-Des muscles mals étirés surtout ceux des jambes, qui tirent, soit d’un côté le bassin et crée un déballancement, soit directement relié aux vertèbres.

2-La digestion.

3-Manque de minéraux

4-De la fatigue physique ou psychologique.

La douleur lombaire est très très souvent une conséquence d’un déballancement et non la cause.

Un petit truc que je donne souvent. Peu importe le mouvement que vous faites, de vous asseoir, de vous lever, de soulever un objet, ou autres gardez une légère contraction dans le bas de votre ventre, un peu comme pour retenir une envie de faire pipi. De cette façon vous éviterez de forcer qu’avec vos muscles du dos.

*Les conclusions de l’étude sont publiées en ligne par le journal médical Annals of the Rheumatic Diseases

 

Au plaisir
Sarah
*********
Sarah Leblanc (massothérapeute agréée FQM et naturothérapeute)
Propriétaire de Mosaïk – Santé
Naturopathe en formation
418-929-3042 // mosaiksante@gmail.com
Blog : https://mosaikmassotherapie.wordpress.com/
Vitalité : http://www.mosaikvitalite.usana.com/
Site : http://www.mosaiksante.ca

 

 

 

Le massage : La clé de votre réussite sportive

Bonjour à tous,

Bon lundi, enfin l’été est arrivé. Et déjà plusieurs sont sur leurs vélos, dans leurs souliers de course, dans l’eau, sur un terrain de golf, au tennis, dans leur kayak et j’en passe, vous vous entrainez toute l’année en vue des compétitions.

Deux de mes frères font des triathlons et Iron man, mon neveu a fait son 1er triathlon et ils s’entrainent toute l’année ou presque en vue de ces compétitions.

On met beaucoup d’efforts dans l’entraînement pour avoir d’excellentes performances.

On doit avoir une bonne alimentation, être suffisamment hydratation, prendre de bons suppléments (calcium, multiminéraux, antioxydant) et la qualité de ce que l’on consomme est très importante et on a besoin d’avoir des muscles souples, forts, bien oxygénés et bien drainés.

Le massage est le plus ancien moyen de préparation et de récupération à un entrainement et une compétition.

Chaque sport va affecter des régions différentes dans le corps.

En clinique, voici ce que je vois le plus souvent dans les diverses disciplines que l’on retrouve le plus souvent ici.

Pour le coureur, l’impact se fait ressentir surtout au niveau des genoux, des chevilles, des hanches et des disques intervertébraux.

Pour le cycliste, beaucoup dans les épaules et la nuque et aussi des raideurs au niveau des jambes. Il est très fréquent de retrouver aussi des maux dos (lombaire) chez les cyclistes.

Pour le golfeur, des douleurs lombaires, mais aussi, épaules et coudes.

Pour le curling, des douleurs lombaires, tendinite au coude

Beaucoup de ces problèmes sont présent ou accentués, entre autres, par le manque d’étirement ou des étirements mal fait, le manque de minéraux, (la prise de supplément de moins bonne qualité), une consommation de liquide non adéquate, une alimentation non adapté en fonction de divers inconfort de santé, un travail prolongé à l’ordinateur, être assis durant de longues heures au bureau, une mauvaise élimination des toxines, une mauvaises circulation. 

Ce que va faire le massage pour vous.

En période d’entraînement :
C’est le complément efficace d’une préparation sportive. Avant une compétition, un entraînement ou un gros effort et même avant une opération, un massage permet de détendre efficacement les muscles et obtenir une meilleure circulation sanguine et lymphatique.
Si vos ressentez de légères tensions au niveau de certains muscles, c’est le temps de les faire traiter avant que cela ne nuise à votre compétition en raison d’un possible accident musculo-tendineux (élongation, claquage, crampe,…)

Suite la compétition :
Durant l’exercice, les toxines générées par l’effort s’accumulent dans les vaisseaux qui nourrissent les muscles. Mais l’effort crée également des microlésions qui vont entraîner a posteriori une inflammation, les courbatures. (Cela vaut aussi pour la période d’entraînement)

Le massage va aider à soulager les régions du corps les plus sollicitées lors de l’activité. Il va améliorer le débit sanguin et accélérer l’élimination des déchets (toxines), de plus il apporte un bien-être psychique.

Avec des massages spécifiques, on draine et active le système sanguin intramusculaire. Ainsi, les toxines seront éliminées et un sang neuf circulera dans les fibres musculaires et cela améliorera la tonicité des muscles ainsi qu’un effet relaxant généralisé, ce qui permet une meilleure récupération.

Ainsi, le sportif se remet plus rapidement, est moins fatigué, peut reprendre l’entraînement plus sécurisée.

Le massage, à moyen et long terme vous évitera les blessures.

Le massage est la clé de votre réussite sportive.

Pour avoir des entrainements et des compétitions plus efficaces et plus agréables, et une récupération plus rapide, prenez rendez-vous avez moi, je pourrai aussi vous guider avec des étirements, ajuster votre alimentation selon le problème, la prise de supplément de qualité selon le besoin.

Sarah Leblanc
(votre massothérapeute agréée et votre guide santé)

418-929-3042mosaiksante@gmail.com
Vitalité : http://www.mosaikvitalite.usana.com/

  • Calendrier

    • juillet 2017
      L M M J V S D
      « Juin    
       12
      3456789
      10111213141516
      17181920212223
      24252627282930
      31  
  • Recherche